arbre ciel cosmos

Je voudrais juste vous expliquer ce que le terme divin veut dire car lorsqu’il est cité cela indispose plusieurs personnes et je peux entendre des critiques ou bien des rires. Il provoque une sorte de réaction allergique chez certains. Mais je pense que ces personnes n’ ont pas saisi la nuance. Le divin n’est pas dieu, cela est complètement différent.

Certains  pensent que le DIVIN est associé à la religion, à l’obligation d’aller à la messe le dimanche, à écouter les sermons des prêtres, etc. Non, le Divin n’est rien de tout cela. Le Divin n’a pas de définition exacte. Dans les anciens peuples qui nous ont transmis notre culture et notre connaissance il se faisait appeler « le sans nom » car pour eux il était impossible de le définir,  il se vit. Il n’impose aucune doctrine ni aucune loi. L e divin laisse juste à notre Âme et à notre cœur la liberté de choisir, de vivre et de progresser.

Le Divin est un magnifique courant de vie qui circule à travers l’univers, les êtres humains, à travers toute vie. IL EST.

Il est l’ouverture de notre champs de conscience, il élève nos vibrations, il n’ est pas palpable, il est simplement en nous. Il ne juge pas il accepte. C’est une onde lumineuse qui nous traverse, c’est une étincelle d’amour, une étincelle de vie.

Le divin ne traduit pas une présence en nous mais bien la présence. C’est une très belle étincelle de vie qui vibre en harmonie complète avec l’amour. C’est la clef d’accès à ce que nous cherchons désespérément partout, mais nous avons oublié une chose importante, c’est qu’elle est en nous. Il y a quelque temps j’ai reçu un message qui disait :

« Ne cherchez pas un dieu ailleurs que dans vous même. Apprenez à vous connaître car la lumière est en vous-même pas ailleurs. Donnez du bonheur aux autres et acceptez d’en recevoir des autres tout en les laissant pour ce qu’ils sont, sans les mystifier et en prenant ce qu’ils vous donnent pour ce que vous avez bien voulu voir d’eux. Il y a une part de nous en chacun d’eux, soyez humble, soyez attentif à vous. Ouvrez vous aux autres en restant toujours « la lumière ». Ayez confiance en vous et surtout allez à votre rythme en laissant les autres en faire de même. Les choses n’ arrivent pas par hasard.

L’ouverture de conscience est un processus de transformation qui nous amène à mieux accepter, comprendre et appréhender notre monde et nous-même. C’est un processus d’acceptation et d’humilité. En fait, l’ouverture de conscience correspond à une belle vision du monde qu’elle soit intérieure ou extérieure. C’est du moins ce qui résulte après l’ouverture.

Le fait que notre conscience s’ouvre, cela nous permet de grandir, d’évoluer, d’apprendre sur nous-même et des autres. C’est le début d’un processus d’ouverture, d’apprentissage et de transformation qui vous accompagnera sur votre chemin d’évolution.

Vous observez alors vos anciens schémas de vie d’une toute autre manière, sans attachement, ce qui vous permet de prendre des décisions nouvelles pour votre vie, plus librement et plus à l’écoute de vos aspirations profondes. Un regard différent se pose sur votre monde, bien souvent après un processus d’ouverture de conscience, les personnes se tournent naturellement vers les autres, comprennent et accepte davantage autrui en reconnaissant et acceptant naturellement leurs différences. Un sentiment de compassion se développe et l’égoïsme s’éloigne.

« Nous sommes des créateurs de notre propre monde »

Souvent, notre vision de l’univers et du monde devient beaucoup plus étendue et plus unifiée aussi. Et là, nous avons bien compris l’essentiel, nous faisons partie d’un grand tout et que nous sommes tous responsables, tous individuellement, de tout ce qui se crée ici-bas. Le positif comme le négatif.

De ce fait, nous comprenons l’impact de nos actes sur nous même et surtout sur la planète et l’univers entier. Nous prenons conscience de l’impact de nos décisions, de nos pensées, de nos actes et de nos paroles. Car tout est lié. Nous sommes des créateurs et nous sommes tous reliés les uns aux autres, tous connectés.

En tant que magnétiseur côtoyant notre monde parallèle, je dirais que c’est l’ouverture de conscience de chacun d’entre nous qui sert l’univers tout entier. Nous sommes arrivés à une période critique de notre monde. Bouleversement de notre société, inégalité, relations difficiles entre les personnes, relations cartésiennes, destruction de notre nature et profits démesurés.

« Un changement de conscience global est impératif de nos jours »

C’est pour cela qu’une évolution des consciences est impérative à l’heure actuelle. Aussi bien pour notre propre bien que pour celui de la planète. Plus les êtres qui sont incarnés sur notre terre ouvriront leur conscience, plus ils permettront à la terre et à l’univers d’élever leurs propres vibrations énergétiques.

 

Comment ouvrir sa conscience ?

Pour ouvrir sa conscience, il faut pour commencer voir et apprendre les leçons de la vie. Regarder en arrière et accepter ce qui a été pour mieux accepter ce qui est maintenant. Se détacher de vos anciennes douleurs et cicatrices pour pouvoir poser une nouvelle vision sur votre vie et sur vous-même vide de tous conditionnements extérieurs et porté par votre cœur et vos aspirations profondes. Ouvrir sa conscience, c’est utiliser de nouveaux schémas de pensées, plus à l’écoute de vous-même et du monde.

 

« La méditation, un merveilleux outil pour l’ouverture de conscience »

Ces nouveaux schémas s’installeront progressivement à l’aide d’outils comme la méditation par exemple. Elle vous apprend à prendre du recul sur vous-même ou tout du moins sur ce que vous pensiez être vous-même. Un espace intérieur se crée, vos masques, vos rôles dans lesquels vous vous identifiez dans votre vie de tous les jours et qui sont la cause de bien des soucis tombent doucement un à un.

L’ouverture de votre conscience se fait progressivement et vous guidera doucement vers une vision plus claire de ce que vous êtes vraiment, une âme venue pour apprendre et évoluer sur cette planète avec des missions qui vous sont propres en accord avec l’univers, la source ou Dieu.(mettez le nom que vous souhaitez dessus)

Pour ceux qui ont déjà ouvert leur conscience ils savent que nous nous incarnons de nombreuses fois sur cette planète et que nous revenons jusqu’à ce que l’on ait réglé nos propres problèmes d’être humain. Mais chaque incarnation est un pas vers l’ouverture de conscience et c’est pour cela que nous évoluons constamment. Nous apportons continuellement contribution à l’élévation spirituelle de notre planète.

 

« Le Lâcher prise et l’acceptation »

Le plus difficile dans ce processus d’ouverture de conscience est d’accepter le lâcher prise. D’accepter de ne pas tout savoir et d’accepter d’être bien plus que ce que nous semblons être. Le lâcher prise du schéma originel de nos croyances qui nous limitent dans nos pensées et nos choix. D’accepter cette espace qui se crée lorsque vous vous rendez compte de ce qui vous a bloqué tout ce temps et de lâcher prise dans cet espace sans savoir mais en ayant confiance. Car le lâcher prise c’est aussi accepter au fond de soi cette petite voie qui nous dit « Continue, est la foi, tout est possible, tu le souhaites alors tout est possible ».

C’est pourquoi il est important d’observer et de dépasser nos schémas et nos croyances qui nous étouffent pour s’ouvrir simplement à ce qui est dans le présent ici et maintenant. Dans beaucoup de cas toutes ces croyances et pensées viennent de notre éducation, de nos parents, de la société dans laquelle nous évoluons et il n’appartient qu’à nous de les accepter, de les comprendre et de les dépasser. Pour réaliser tout cela il faut lâcher prise, ne pas résister à ces croyances et ces schémas mais simplement les accepter, les accueillir et les laisser sans aller avec bienveillance. Ce processus est comme un nettoyage de votre mental et remettre en quelque sorte son cerveau à zéro pour mieux accepter et comprendre ce qui est.

 

« Se reconnecter avec son cœur et son âme »

Peut-être pensez-vous que si vous perdez toutes ces croyances, tous ces schémas que l’on vous a dessiné, vous allez perdre vos repères et donc vous sentir perdus. Mais je vous assure que ce n’est pas le cas. Si vous vous concentrez avec votre nouvelle vision vous pourrez écouter la voie de votre guidance intérieure c’est-à-dire celle de votre cœur. Car même si vous pouvez vous laisser influencer par certaines pensées, la voie de votre cœur est la seule véritable à vous dire la vérité. Lui seul sait ce qui est bon pour vous et ce qu’il faut que vous croyez ou pas.

Non j’ai fait une erreur, il n’y a pas que le cœur car il y a notre âme aussi. Elle nous indique le bon chemin. Car bien souvent si vous avancez sur ce chemin spirituel vous doutez et très souvent j’entends : « non tout cela n’est pas possible », « Non non non Katia ça me fait trop peur » ou encore « mais n’importe quoi ».

« Dépasser vos peurs et accepter ce qui est »

Dans tous ces cas-là vous êtes confrontés à vos peurs. En ce qui me concerne j’étais dans ce cas-là il y a dix ans. Mais grâce à cette magnifique clairaudience que l’on m’a donné j’ai pu découvrir ce chemin d’ouverture. Les guides, les anges gardiens, les anges, les archanges, les maitres ascensionnés, les êtres de lumières et cet enseignement que je peux recevoir depuis des années ont totalement ouvert ma conscience. Tout cela résonne en moi comme une vision transparente et claire et je sais à présent que tout cela est vrai et juste. Pour moi du moins. Et je suis parfaitement prête à accomplir ma mission avec leur aide.

Tous les êtres de lumières là-haut évoluent en quatrième, cinquième, sixième, septième dimensions et plus. Nous, nous sommes en troisième dimension et nous nous apprêtons à passer le cap de la quatrième dimension mais il y a tellement de choses à vous dire sur le sujet que ce sera certainement je pense un récit pour une autre fois.

 

En conclusion

Je dirais que si vous désirez changer le cours des choses, que vous souhaitez que le mal disparaisse de votre vie et, dans une autre échelle, de notre planète, ouvrez d’avantage encore votre conscience et aidez les autres à faire de même. Car si tous les êtres avaient conscience d’être une goutte d’eau dans ce vaste océan nous avancerions main dans la main pour diriger le courant vers l’évolution de l’humanité. Et comme je suis une femme positive et passionnée je crois en cette transformation.

nature light flow

« Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquences, d’informations et de vibrations. » Nicolas Tesla

Le voyage astral est un voyage en pleine conscience que l’on peut vivre hors du corps. C’est un phénomène qui se passe lorsque votre corps astral se détache de votre corps physique. Cela peut s’effectuer de manière intentionnelle en état de méditation par exemple ou de manière accidentelle. En effet, lors d’un coma, d’une expérience de mort imminente ou d’un accident par exemple, notre enveloppe astrale peut être projetée hors de notre corps et la personne devient alors comme  spectateur de la scène voyant son propre corps physique inanimé et les personnes autour.

Cette expérience est bien plus courante que l’on croit, les personnes n’osent souvent pas en parler lorsque cela arrive accidentellement et les celles qui parlent de leur expérience intentionnelle de voyage astrale sont souvent qualifiées d’illuminées. Ce genre d’expérience vous change la vie car vous ouvre à une facette de votre Être que vous étiez jusqu’à présent inconnue.

Lors d’un voyage astral, vous ressentez alors un énorme sentiment de légèreté, de liberté. Vous respirez alors différemment car il n’y a plus de notion de temps ni d’espace. Le cerveau physique n’est plus dans le corps subtil et pourtant vous pensez. Ce qui veut peut-être dire que le cerveau n’est pas celui que l’on pense car hors du corps vous continuez à penser et à analyser. Le cerveau physique fait simplement office de transmetteur.

De la même façon, je pense que ce n’est pas le cœur physique qui aime, ni les yeux et les oreilles qui voient ou entendent puisque hors de votre corps physique, vous continuez d’entendre et d’aimer.

Mais la définition du mot aimer n’est pas la même. Cela traduit plus un amour inconditionnel. Il est important de comprendre que nous ne sommes pas notre corps physique puisque dans l’astral, lorsque nous voyageons, nous pouvons voir notre corps du plafond par exemple.

« Une autre notion de temps et d’espace »

Vous vous trouvez dans votre corps d’énergie, appelé aussi corps astral. Ici les notions de temps et d’espace sont totalement différentes, vous pouvez vous trouver instantanément dans un lieu ce qui vous permet d’accéder à de nouvelles dimensions de l’espace.

Vous vous déplacez ou vous voulez, votre corps de lumière traverse la matière qui est plus dense dans notre monde physique. Vous pouvez juste avec une seule et petite intention, vous transporter dans n’importe quel lieu dans un temps record.

« De nouvelles facultés s’ouvrent »

Lorsque vous quittez votre corps, vous devenez automatiquement télépathe, vous pouvez rentrer en contact direct avec toute personne qui est également hors de son corps physique ou tout simplement ceux qui appartiennent à d’autres mondes. Là-haut vous pouvez entendre toutes les langues qui existent sur notre planète ou en dehors de notre planète. L’âme voit aussi distinctement que vous voyez, l’âme entend aussi distinctement que vous entendez et toutes les âmes se parlent entre elles par télépathie sans aucun problème.

« Lors de la mort, votre corps énergétique quitte votre corps mais ne meurt pas »

Dès que le cœur physique s’arrête de battre l’âme quitte le corps immédiatement. Il y a en général un ou plusieurs membres de votre famille ou amis qui peuvent venir vous chercher et vos guides aussi. Ils sont là pour vous réceptionner, vous apaiser, avant de passer le tunnel de lumière divine qui existe bien et qui est la séparation entre le monde céleste et le monde terrestre. En fait, il s’agit simplement d’autres dimensions.

« Le corps physique est comme un vêtement de l’âme »

En conclusion, nous pouvons dire que le voyageur astral, réalise en voyant son enveloppe charnelle reposer tranquillement à distance, que le corps physique n’est qu’un vêtement de l’âme. Un simple revêtement dont il dispose pour son séjour sur terre. Il réalise aussi que des dimensions restent à explorer et qu’elles sont illimitées. Une agréable sérénité accompagne cette prise de conscience.

Qu’est-ce que la pleine conscience ?

La pleine conscience est comme son nom l’indique, le fait de devenir pleinement conscient de ce qui Est dans le présent, l’ici et maintenant. Simple vous allez me dire ? Et bien pas tant que cela car nos vies sont, pour la plupart, dictées par notre mental, par nos réactions instinctives, par notre éducation, par la société et par des schémas automatiques d’actions et de réactions. Sans parler de nos jugements, analyses et critiques qui nous emmènent dans un perpétuel dialogue intérieur nous empêchant de profiter pleinement de ce qui Est dans le moment présent. Nous nous projetons sans arrêt dans le futur, dans nos prochaines actions ou dans le passé ce qui nous éloigne du moment présent. Nous sommes finalement dans une illusion du moment présent mais nous n’y sommes pas vraiment, notre mental est ailleurs, il est à vrai dire dans beaucoup d’endroits en même temps mais très peu dans le présent.

Très souvent dans la vie quotidienne nous ne faisons même plus attention à ce que l’on fait. On suit le cours de notre vie comme un pilotage automatique car nous avons nos habitudes. Notre mental fait barrage. Il va s’interposer comme un voile de séparation avec le moment présent réel, le simple, le pur. Dès que l’on regarde à l’intérieur de soi, le mental va analyser, étiqueter, juger et commenter et c’est cela qui va perturber notre état de conscience qui s’éloigne de la pleine conscience.

 

Mais comment cultiver le moment présent et la pleine conscience ?

La pleine conscience n’est pas une religion comme certains peuvent le penser, c’est juste une méthode d’entrainement mental. Il faut de la patience et de la persévérance et croyez-moi ce n’est pas toujours facile. La pleine conscience ne nous empêche pas d’avancer dans la vie, elle nous permet de voir le monde avec plus de clarté afin d’agir avec plus de sagesse et de recul. Nous sommes alors plus en adéquation avec notre Être profond.

La première étape pour cela est de calmer notre mental. De sortir de notre flux incessant de pensées, de jugements et autres projections pour redécouvrir un calme intérieur.

Il n’y a pas vraiment de recette miracle car la pleine conscience ne s’acquiert pas, elle se cultive. Les pensées reviendront encore et encore car elles font partie de nous mais, avec la pleine conscience, vous allez apprendre à les canaliser, à les observer et à ne plus vous identifier à elles. Le but est d’installer une nouvelle manière de réagir à vos pensées pour finalement ne plus réagir mais tout simplement agir. Ne plus subir instinctivement les reflex de réactions causées par telle ou telle pensée mais plutôt de les observer, de les voir venir et avoir ainsi le choix de vos actions. Vous n’êtes alors plus en mode automatique mais vous prenez en main vos actions, votre présent.

 

Quels outils pour cultiver la pleine conscience ?

L’outil le plus connu pour pratiquer la pleine conscience est la méditation. La méditation nous permet de prendre le temps pour observer ce qui se passe en nous-même. Nos schémas de pensées, nos réactions, nos blessures, etc. C’est un entraînement mental pour arriver à domestiquer vos pensées et ne plus vous identifier avec. Vous ne pourrez pas supprimer vos pensées, ne le cherchez pas, ne vous battez pas avec celles-ci mais observez-les juste simplement telles quelles sont. Il y a de nombreuses techniques de méditation cultivant la pleine conscience, comme la concentration sur votre respiration ou prendre conscience de vos différents sens par exemple. Mais la clef de votre réussite sera la pratique régulière.

Je vous invite à lire les livres D’Eckart Tollé « le pouvoir du moment présent » ainsi que les œuvres de Matthieu Ricard et Christophe André à ce sujet.

Un autre moyen simple pour cultiver le moment présent est de se ressourcer en nature et d’observer en utilisant vos cinq sens ou encore d’être pleinement conscient d’actions du quotidien comme monter les marches ou encore faire la vaisselle. Toutes les actions peuvent être faites en conscience et devenir des exercices de présence.

Chaque personne arrive sur cette terre avec une mission de vie, cela peut être difficile à admettre pour certains mais chaque personne a véritablement son propre chemin à parcourir.

Vous êtes tous et toutes dans votre individualité de très belles personnes mais la plupart d’entre vous sont submergées par leurs problèmes et leurs souffrances

Si vous vous arrêtez quelques instants et faites le point de votre vie vous vous apercevrez que la beauté dans votre cœur ne demande qu’à sortir, à s’exprimer et à vivre

Il existe différentes possibilités pour renouer avec votre lumière intérieure

Tout d’abord depuis que vous êtes sur cette terre vous enregistrez la moindre particule de vie dans votre subconscient, la joie, le chagrin, la souffrance… Tout est là il faut juste faire un petit nettoyage de ce passé qui vous empêche d’avancer et de vous réaliser entièrement.

Certains magnétiseurs comme moi peuvent vous aider en ce sens, il suffit de trouver la bonne personne.

Le but c’est d’enlever toutes ces couches sombres qui empêchent la lumière de votre être de s’exprimer pleinement.

Chaque personne sur cette terre possède une lumière divine en elle. Vous êtes tous et toutes de très belles personnes et de belles âmes mais il faut pousser les portes pour arriver au sommet.

Il existe aussi des personnes très qualifiées pour vous aider, des psychologues, des sophrologues, des kinésiologues, des hypnotiseurs et d’autres personnes dont le travail est de dégager ce qui vous assombrit.

Tout d’abord je voudrais vous préciser que je ne fais partie d’aucune religion, même si je les ai toutes étudiées….

Ce que je réponds à chaque fois dans mon cabinet de magnétisme lorsque l’on me pose cette question « est ce que vous croyez en dieu ? »

C’est simplement qu’il n’y a pas besoin de temples, d’églises, de mosquées pour prier. Car la vérité est en vous il n’est pas nécessaire que l’on vous dicte ce que vous devez penser car vous le savez déjà.

Vous pouvez prier dans votre jardin pieds nus cela suffit. Car la véritable prière est celle qui vient de votre cœur. Demandez de l’aide pour vos amis, pour votre famille qui est en souffrance, remerciez tout simplement. C’est cela prier. C’est faire appel à une force plus grande que nous et dans laquelle l’on croit.

Mais ma qualité de médium fait que ma Vérité à moi est celle-ci…

Je vis avec deux mondes en même temps celui où je suis le monde terrestre et le monde de là-haut.

Puisque j’entends mes guides clairement. J’ai la clairaudience.

Il existe vraiment un monde parallèle au nôtre qui est le monde des âmes, quand le cœur s’arrête de battre, l’âme quitte le corps. Votre âme fait partie de votre Être. Les âmes voient, entendent et elles se parlent entre elles par télépathie.

Je ne vais pas détailler tout cela car il existe une magnifique personne qui est journaliste et médium qui s’appelle Patricia Darre qui a écrit de beaux ouvrages à ce sujet : « un souffle vers l’éternité » et « Les lumières de l’invincible » par exemple. Et vous apprendrez plus sur cet « autre côté ».

mains soins

 

Nous évoluons tous depuis notre tendre enfance avec des blessures émotionnelles qui nous suivent dans l’ombre comme des fantômes. Jusqu’au jour où, pour une raison ou une autre, vous perdez votre équilibre. Un choc, une tristesse, une grosse fatigue, etc… Et là, le fantôme sort de l’ombre, arrive dans la lumière et vous persécute. Lorsque je dis que le fantôme sort de l’ombre, c’est simplement que vos problèmes ressurgissent d’un seul coup avec leurs lots de souffrances alors que vous pensiez que tout cela était réglé.

Les blessures émotionnelles peuvent être diverses. Les principales sont le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice.

Je vais essayer de vous donner de petites définitions succinctes avec mes mots car je pense que si vous voulez vraiment approfondir sur un ou des sujets en particulier, internet est très bien et vous y trouverez des spécialistes qui étudient tout cela en détail. Pour ma part, je vais simplement ici vous résumer l’important pour moi sur ces blessures.

 

Le Rejet

Le rejet traduit une profonde solitude qui vous incite à rester accroché à une situation affective ou relationnelle qui vous conduit vers le bas. Vous avez besoin de vous isoler, de fuir ce qui vous a apporté la souffrance, de vous dévaloriser, de ne pas accepter lorsqu’on vous fait un compliment. Il y a ici forcement une blessure de votre passé qui vous empêche d’avancer. Le sentiment de rejet peut vous inciter à ressentir un manque d’amour, d’affection et de tendresse et ce, depuis votre petite enfance. Vous vous sentez déstabilisé, en vide affectif et inconsciemment vous allez vous tourner vers des personnes qui sont comme vous.

Si vous souhaitez approfondir sur le sujet du rejet je vous conseille un très bel ouvrage de Lise Bourbeau, « les blessures qui empêchent d’être soi-même ».

 

L’Abandon

La peur de l’abandon est très souvent liée à un traumatisme qui est survenu tôt dans la vie. Très souvent ce traumatisme a eu lieu lors de la jeune enfance encore une fois. Mais malheureusement cet état empoisonne quotidiennement la personne qui en souffre. Cela interfère bien sûr dans sa vie sentimentale mais également dans sa vie professionnelle et familiale. Il peut s’agir d’une séparation, d’un deuil de personne ou encore d’un divorce. Cela peut être la peur que son papa ou sa maman parte un jour. La réaction à ce genre d’événement peut être très différente selon le caractère de chacun. Certaines personnes réagiront très bien, le traumatisme passera naturellement ou bien chez d’autres, le même évènement peut alors provoquer un véritable cataclysme. La peur de l’abandon désigne une réalité et peut se caractériser par la peur d’être rejeté de nouveau.

Il existe des thérapies pour vous aider à identifier les origines comme la psychanalyse, l’hypnose et si vous avez une ouverture de conscience, le magnétiseur peut le faire aussi avec vous.

 

 

 

L’Humiliation

L’humiliation n’est pas une émotion en soi. Je pense que c’est plus une blessure à son amour propre. L’humiliation peut nous être infligée par une personne de l’extérieur ou simplement nous pouvons nous l’infliger à nous même. Elle est souvent accompagnée par un sentiment de honte et elle déclenche souvent de la colère, de la révolte ou de l’agressivité. Une chose est sûre, c’est que cet état émotionnel laisse une profonde trace à l’intérieur de nous. Nous pouvons nous sentir médiocre, ridicule et tout ce que vous pouvez faire vous semble mauvais. Et même si l’on vous fait des compliments qui devraient vous donner un peu de joie, le sentiment de l’humiliation et beaucoup plus intense et donc il prendra le dessus.

L’humiliation est une émotion qui est présente dans votre quotidien car en fait beaucoup de personnes sont incapables de communiquer sauf en humiliant les autres comme elles l’ont été souvent dès leur enfance. Ainsi, à l’état adulte, elles reproduisent ce schéma ne pensant pas faire de mal à la personne qui se trouve en face d’elles.

Je dirais que pour essayer de gérer au mieux cette souffrance, il vaut mieux vous connaitre et vous valoriser mais je sais par expérience, car c’est le cas des personnes qui viennent dans mon cabinet, qu’il faut se faire aider car seul le processus peut être difficile.

 

La Trahison

« De toutes les souffrances qu’un être humain puisse vivre, la trahison est sans doute l’une de celles qui laissent des cicatrices les plus profondes. »

J’ai lu cette affirmation dans un article récemment. Pour moi cela n’est pas tout à fait vrai car quelque ce soit la blessure, elle laisse forcément une trace profonde. Bien sûr que la trahison implique une désillusion et une perte de confiance. Avec par exemple à la fin d’une relation sentimentale, le deuil de certains rêves et projets non réalisés. Tout ceci crée un impact négatif qui va assombrir l’estime de soi et crée un jugement souvent sévère que nous pouvons porter envers nous-même. Nous nous remettons alors en question, nous avons de la peine, de la colère voir les deux réunies.

Certains thérapeutes peuvent vous dire « ayez confiance, que tout ce qui arrive est pour le plus grand de votre bien. » « Revenez dans un état d’amour plutôt que de rester dans cet état de souffrance. »

Je ne suis pas sûre que les personnes qui ont écrit ces quelques lignes aient vraiment vécu cette blessure un jour.

 

L’injustice

Certaines personnes sont agacées face à l’injustice. Cela a le don de les révolter et de les faire sortir de leur ombre. Lorsqu’elles sont accusées à tort d’une chose qu’elles n’ont pas faite par exemple  ou qu’elles sont victimes d’inégalités, la réaction automatique est grande et cause de grandes douleurs. De même que lorsqu’elles assistent à une scène particulièrement injuste et violente. C’est alors comme une attaque personnelle parce que leurs valeurs profondes sont remises en question.

Vous considérez l’injustice comme une chose de sacrée, c’est une réaction de galant chevalier mais peut-être que vous-même avez-vous des raisons dans votre histoire personnelle qui vous poussent à réagir de la sorte. Il y a des possibilités également que durant votre enfance des faits semblables se soient passés et que vous ayez été victime d’une certaine injustice au sein de votre famille et que vous reproduisez exactement le même schéma. Une mémoire remonte ce qui vous amène à réagir de manière disproportionnée et à perdre votre équilibre.

Cela n’est pas mal de réagir et de vouloir aider, loin de là, mais veillez ici à ne pas y perdre votre calme et à vous laisser emporter dans une suite de réactions vous faisant perdre pieds.

Une chose est certaine pour moi, même si vous devez guérir vos propres schémas d’injustice, continuez d’aider ceux qui ont besoin, de faire respecter leurs droits et de ne pas les laisser se faire abuser par des personnes mal intentionnées.

 

En conclusion

J’ai essayé de vous donner une petite définition partielle de chaque état de fait qui selon moi nous empêche d’être pleinement et librement nous-même. Bien souvent ces blessures dirigent nos vies et nos réactions sans que nous nous en apercevions. Sentez-vous libre de vous en débarrasser et sachez qu’il n’y a aucune honte et aucune gêne à vouloir se faire aider si vous ressentez qu’un schéma ou que certaines blessures vous bloquent. Votre âme n’attend souvent que cela. Il existe alors des thérapeutes, des médecins, des spécialistes, des hypnotiseurs, des kinésiologues et des magnétiseurs pour vous aider à retrouver cet état de sérénité que nous possédons tous au fond de nous.

 

Dans le monde dans lequel nous vivons il est très difficile d’être soi-même. Sans s’en apercevoir, chaque personne revêt un ou plusieurs masques différents. Ces masques se créent avec le temps en fonction d’une situation, d’un rôle ou d’un emploi par exemple.

C’est un formatage presque invisible que la vie, notre famille ou la société nous imposent et que l’on doit assumer. Pour une femme par exemple les rôles peuvent être multiples. Le rôle de mère, d’épouse, de bonne amie, d’une sportive de haut niveau ou encore vendeuse dans une enseigne, etc… Avec le temps nous nous identifions à ces masques et nous nous définissons en tant que tel avec toutes les difficultés qui vont avec. Les problèmes d’argent, de cœur, de travail, les responsabilités, et la liste est infinie. Il est ainsi très difficile d’être soi-même avec tous ces rôles que nous devons jouer.

Notre mental est en perpétuel questionnement. Il s’interroge « Est-ce que je fais bien ? » « Est-ce que je prends la bonne décision ? » « Suis-je suffisamment compétent ? » Et il affirme parfois « si j’avais su j’aurai dû faire autrement ! » Notre mental est en perpétuel mouvement entre tous ces rôles à jouer.

Comment voulez-vous être authentique avec tout cela ? Cela ne m’est guère facile. A quel moment je suis Moi avec tous ces rôles ? Le véritable être que je Suis, où est-ce Moi intérieur ? Comment trouver cet équilibre si difficile à attraper.

Comment savoir écouter sa petite voix intérieure quand les autres vous sollicitent constamment ?

Et si vous décidiez de retourner à vous même de l’écouter? De vous détacher du regard des autres à partir de maintenant.

Jouer le rôle de quelqu’un que l’on n’est pas, juste pour se faire des amis, ou pour répondre à de soi- disant obligations que d’autres nous imposent n’est pas la solution. De même que se mettre en couple ou s’intégrer dans un groupe pour être bien considéré ou éviter la solitude.

Une chose est sûre, c’est que vous ne pouvez pas répondre à toutes les attentes de votre entourage, vous devez être à l’écoute de vous-même pour savoir ce que vous voulez faire de votre vie et la vivre au mieux: VOTRE vie et pas celle des autres. Ce n’est pas être égoïste, simplement c’est de vous retrancher dans votre moi intérieur et de vous reconnecter à vous-même pour mieux agir et servir la société par la suite.

Accepter ce que vous êtes avec vos défauts, vos blessures et vos qualités qu’ils soient physiques ou autres. Et je sais que pour beaucoup l’apparence est importante pour vous faire accepter mais là n’est pas l’essentiel je vous l’assure. Si vous n’acceptez pas votre visage, votre corps, vos petits défauts c’est que vous ne vous acceptez pas vous-même dans l’ensemble. Et si l’on ne s’accepte pas comme l’on est tout simplement avec nos imperfections on ne peut pas être heureux.

Lorsque vous vous sentez bien dans votre corps et votre tête vous dégagez une belle énergie positive qui attire les personnes autour de vous. On dit de vous que vous êtes radieux, lumineux et on ressent autour de vous comme une attraction très positive et c’est le cas.

L’objectif de la démarche du retour à Soi est de trouver un juste équilibre entre ce que vous souhaitez, ce que vous êtes et ce que les autres attendent de vous. Un retour à Soi est impératif dans un processus d’ouverture de conscience.

 

sun set joy

 

Même si il est difficile d’être vraiment soi-même, une chose est certaine, vous ne pouvez pas être vous-même si vous ne vous acceptez pas. Le premier objectif que vous devez vous fixer est donc celui-ci :

Posez-vous un instant et interrogez-vous sur ce qui est important pour vous et qu’est ce qui a de la valeur à vos yeux ? Et prenez le temps de vous demander qu’elle est l’essence et l’aspiration véritable de votre être.

 

« Prendre l’air »

Pour cela, pensez aux choses que vous aimez, pratiquez des activités sportives qui vous parlent, prenez des périodes de repos pour ouvrir un livre. Aller une fois par semaine au cinéma par exemple, faites des balades en forêt ou plein d’autres choses encore. Offrez-vous du temps pour sortir de votre train-train métro, boulot, dodo. Ces activités vous offriront un espace intérieur pour vous rendre compte de vos aspirations profondes.

 

« Tournez la page du passé et évoluez »

Ensuite un état très important à ne pas cultiver est de ne pas vivre dans le passé. Trop de gens vivent dans le passé avec des affirmations perpétuelles du genre :

« Ah il y a dix ans je faisais ça, je faisais ci »
« Quand je pense à nos moments de fous rires, je les regrette »
« J’étais beaucoup plus cool à l’époque »

Ne vous faites pas de mal inutilement. Le passé reste le passé. Tournez la page et donnez-vous le droit de vous pardonner vos erreurs et de vous pardonner cette attitude ou ce comportement dont vous n’étiez pas fier par exemple.

Tout cela appartient au passé. Maintenant vous êtes dans le moment présent. Seul celui-ci existe réellement. Je dirais que de toute façon, toutes les expériences, peu importe ce qu’elles sont, restes positivent. Elles nous font évoluer. Si un de vos amis vous répond : « non pas moi, je suis le même qu’il y a vingt ans » c’est peut-être que quelque part il n’évolue pas beaucoup, il reste dans ses schémas fermés. Mais je vous le dis, jusqu’à la fin de nos jours, nous continuerons d’évoluer et d’apprendre et c’est ce qui fait la grande richesse de la vie.

 

« Cessez de vous comparer aux autres »

Concentrez-vous sur votre énergie, la force intérieure qui se trouve au plus profond de vous-même. Concentrez-vous dessus et cessez de faire des comparaisons de vous-même avec votre voisin.

La comparaison vous amène droit à la rancune ou à la jalousie et cet état de fait n’est pas très bon. Car au lieu de vous concentrer sur vous-même, vous êtes focalisé sur quelqu’un d’autre. Ce qui, par la suite, mène à la critique des autres. Une vie remplie de critiques dirigées vers les autres ouvre la porte au développement d’une mauvaise estime de soi, un manque de confiance et un mauvais miroir pour vos amis.

De ce fait vous risquez donc de les perdre. Être dans l’analyse, la comparaison et la critique vous éloigne de vous-même pour vous emprisonner car vous ne pouvez être pleinement vous-même uniquement lorsque vous êtes libre de cela. Envier son prochain, c’est en quelque sorte, sortir de sa maison intérieure et donc se perdre.

 

« Personne n’est parfait, retrouvez votre enfant intérieur et riez ! »

En conclusion je dirais qu’il n’y a pas de recettes miracles. Mais essayez simplement de vous détendre, de ne pas vous soucier de votre voisin, prenez le temps d’être et riez de choses simples comme un enfant. Vous n’êtes pas parfait, personne ne l’est. Et plus vous resterez l’enfant intérieur, plus vous resterez en toute simplicité, plus votre vie semblera légère et vous vous rapprocherez de vous-même.

 

« Nous attirons ce que nous sommes »

Nous attirons ce que nous sommes, en étant de plus en plus vous-même simplement, vous attirerez les personnes et les situations qui vous correspondent. Restez éloigné de la négativité, si quelqu’un vous critique ou vous lance quelques réflexions, ne le prenez pas personnellement, laissez les parler et ne laissez pas ces paroles affecter votre état d’être. Ce sont bien souvent ces personnes qui ont un problème pas vous. La personne en face de vous agit en fonction de son propre état d’être, de ses propres démons, est peut être jalouse ou frustrée ou peut-être les deux.

 

En quelques mots :

En quelques mots, demeurez honnête et ayez un esprit ouvert. Reconnaissez simplement vos défauts, ne vous comparez pas aux autres et ne cherchez pas à ressembler à telle ou telle personne car cela ne sera pas vous et vous n’en serez pas heureux. Restez simple, ne vous souciez pas de ce que pensent les autres. Reconnaissez vos qualités ainsi que vos défauts, accueillez vos sourires et vos chagrins et affirmez votre tolérance et votre reconnaissance.

Une chose est certaine, c’est que vous attirez à vous les personnes qui vous correspondent donc si vous avez envie de joie, d’amour et de rire, accueillez ce que vous êtes au plus profond de votre être.