Qu’est-ce que la pleine conscience ?

La pleine conscience est comme son nom l’indique, le fait de devenir pleinement conscient de ce qui Est dans le présent, l’ici et maintenant. Simple vous allez me dire ? Et bien pas tant que cela car nos vies sont, pour la plupart, dictées par notre mental, par nos réactions instinctives, par notre éducation, par la société et par des schémas automatiques d’actions et de réactions. Sans parler de nos jugements, analyses et critiques qui nous emmènent dans un perpétuel dialogue intérieur nous empêchant de profiter pleinement de ce qui Est dans le moment présent. Nous nous projetons sans arrêt dans le futur, dans nos prochaines actions ou dans le passé ce qui nous éloigne du moment présent. Nous sommes finalement dans une illusion du moment présent mais nous n’y sommes pas vraiment, notre mental est ailleurs, il est à vrai dire dans beaucoup d’endroits en même temps mais très peu dans le présent.

Très souvent dans la vie quotidienne nous ne faisons même plus attention à ce que l’on fait. On suit le cours de notre vie comme un pilotage automatique car nous avons nos habitudes. Notre mental fait barrage. Il va s’interposer comme un voile de séparation avec le moment présent réel, le simple, le pur. Dès que l’on regarde à l’intérieur de soi, le mental va analyser, étiqueter, juger et commenter et c’est cela qui va perturber notre état de conscience qui s’éloigne de la pleine conscience.

 

Mais comment cultiver le moment présent et la pleine conscience ?

La pleine conscience n’est pas une religion comme certains peuvent le penser, c’est juste une méthode d’entrainement mental. Il faut de la patience et de la persévérance et croyez-moi ce n’est pas toujours facile. La pleine conscience ne nous empêche pas d’avancer dans la vie, elle nous permet de voir le monde avec plus de clarté afin d’agir avec plus de sagesse et de recul. Nous sommes alors plus en adéquation avec notre Être profond.

La première étape pour cela est de calmer notre mental. De sortir de notre flux incessant de pensées, de jugements et autres projections pour redécouvrir un calme intérieur.

Il n’y a pas vraiment de recette miracle car la pleine conscience ne s’acquiert pas, elle se cultive. Les pensées reviendront encore et encore car elles font partie de nous mais, avec la pleine conscience, vous allez apprendre à les canaliser, à les observer et à ne plus vous identifier à elles. Le but est d’installer une nouvelle manière de réagir à vos pensées pour finalement ne plus réagir mais tout simplement agir. Ne plus subir instinctivement les reflex de réactions causées par telle ou telle pensée mais plutôt de les observer, de les voir venir et avoir ainsi le choix de vos actions. Vous n’êtes alors plus en mode automatique mais vous prenez en main vos actions, votre présent.

 

Quels outils pour cultiver la pleine conscience ?

L’outil le plus connu pour pratiquer la pleine conscience est la méditation. La méditation nous permet de prendre le temps pour observer ce qui se passe en nous-même. Nos schémas de pensées, nos réactions, nos blessures, etc. C’est un entraînement mental pour arriver à domestiquer vos pensées et ne plus vous identifier avec. Vous ne pourrez pas supprimer vos pensées, ne le cherchez pas, ne vous battez pas avec celles-ci mais observez-les juste simplement telles quelles sont. Il y a de nombreuses techniques de méditation cultivant la pleine conscience, comme la concentration sur votre respiration ou prendre conscience de vos différents sens par exemple. Mais la clef de votre réussite sera la pratique régulière.

Je vous invite à lire les livres D’Eckart Tollé « le pouvoir du moment présent » ainsi que les œuvres de Matthieu Ricard et Christophe André à ce sujet.

Un autre moyen simple pour cultiver le moment présent est de se ressourcer en nature et d’observer en utilisant vos cinq sens ou encore d’être pleinement conscient d’actions du quotidien comme monter les marches ou encore faire la vaisselle. Toutes les actions peuvent être faites en conscience et devenir des exercices de présence.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire